Le 22/02/2013

Subvention à l’ Asud pour tester 50 drogues

L’association ultra-subventionnée Asud a fêté le 50e numéro de son journal en « testant » 50 drogues ! Il faut se pincer pour le croire ! Financée, pour partie, par la… Direction générale de la Santé, l’association Asud (Auto-support des usagers de drogue) a décidé, pour célébrer le 50e numéro de son journal (août 2012) […]

L’association ultra-subventionnée Asud a fêté le 50e numéro de son journal en « testant » 50 drogues !

Subvention à l' Asud pour tester 50 droguesIl faut se pincer pour le croire ! Financée, pour partie, par la… Direction générale de la Santé, l’association Asud (Auto-support des usagers de ) a décidé, pour célébrer le 50e numéro de son journal (août 2012) de tester 50 produits stupéfiants pour ses lecteurs. « On a testé pour vous 50 produits », titre le périodique, distribué à 10 000 exemplaires auprès de ses adhérents et dans les locaux de 16 associations « amies » (Techno +, Act Up, Gaïa…), mais aussi à… l’hôpital Marmottan (Paris XVIIe) – spécialisé dans le traitement des toxicomanes…

« L’idée a germé lors d’un comité de rédaction particulièrement psychoactif, raconte le journal (…) La loi Evin ayant été enfermée aux toilettes, l’atmosphère s’alourdit jusqu’à ce qu’une lumière étrange illumine le plus chêper (sic) d’entre nous : « Alléluia mes frères, dit-il entre deux transes mêlées d’hallucinations, et pourquoi pas un numéro 50 : Asud a testé pour vous 50 produits ? » (…) Un vrai casse-tête, même pour notre équipe de journalistes gouzos (re-sic) archi-capés en drogues diverses ».

Parmi les « 50 produits testés », quelques produits (apparemment) anodins : caféine, noix de muscade ou encore… banane séchée. Alcool et tabac sont aussi au menu. Pour le reste, ce sont toutes les drogues interdites qui ont été consommées : cannabis, champignons hallucinogènes, cocaïne, héroïne, GHB (surnommé « la drogue du violeur »), kétamine (un puissant anesthésiant vétérinaire), opium, LSD, Méthadone et Subutex (drogues de substitution prescrites sur ordonnance)…

Subvention de la Direction générale de la Santé

En 2009 (dernier chiffre connu), rappelons qu’Asud percevait 230 000 euros de subventions publiques : 130 000 euros de la Direction générale de la Santé, 60 000 euros de l’INPES (Institut de prévention et d’éducation pour la santé), 40 000 euros de la Direction régionale francilienne des affaires sanitaires et sociales et du Conseil régional d’Ile-de-France (plus 90 000 euros d’Ensemble contre le SIDA, 50 000 euros des laboratoires Schering Plough (qui fabriquent le Subutex) et 20 000 euros de fonds propres). Halte aux fous !
F. D.

Commandez sans attendre notre tout dernier dossier
sur notre site entièrement sécurisé en cliquant ici !

(68 pages, 4.50€ frais de port inclus)

 

Publié par Rédaction le 22/02/13

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Par BROUTIER, le 23/02/2013

Mais voyons je ne vous comprends pas,vous savez pertinament que l’Etat actuel socialiste à vraiment beucoup trop d’argent , puisqu’il le dépense sans compter, la guerre, les subventions
pour la drogue,les associations raciste, les
syndicats casseurs de l’industrie de la France et etc… ce que nous savons pas , mystère
BROUTIER

  • Par un CAARUDIENS, le 26/10/2015

    ce dossier parle de chose que vous ne connaissez pas.
    la réduction des risques .
    depuis que cela a été mis en place a éviter de grosse dépenses aux contribuables.
    cela évite aux consommateur de drogue de contracter des virus comme le VIH (sida) l’hépatite C et B, a diminuer les cas d’overdose et permet de garder le contacte avec des professionnel de la santé et des droit.
    quand on ce dis pour les contribuable on a le droit de ce poser les questions pourquoi et dans quels but avant de tirer a boulet rouge comme vous le faites. les dépenses dons vous parler sont rien en comparaison de ce qui ce passerais si l’état et les association ne faisaient pas de réduction des risques.

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *