Le 01/12/2009

Ryanair : encore des subventions

Les finances du département des Deux-Sèvres déjà exsangues sont à nouveau sollicitées afin de financer une partie de la liaison aérienne exploitée par Ryanair, cela s’ajoute à la nouvelle LGV. En clair, on nous demande de payer des équipements dont les retombées sont nulles pour notre département. Prochaine étape, « la fusion Vienne/Deux-Sèvres ». C’est […]

Les finances du département des Deux-Sèvres déjà exsangues sont à nouveau sollicitées afin de financer une partie de la liaison aérienne exploitée par Ryanair, cela s’ajoute à la nouvelle LGV.

ryanair subvention aidesEn clair, on nous de payer des équipements dont les retombées sont nulles pour notre département. Prochaine étape, « la Vienne/Deux-Sèvres ».

C’est le problème quand chaque veut le même équipement que toutes les autres. On habite tous de façon éparpillée sur le territoire et on voudrait bénéficier des services d’une grande , quitte à avoir des aéroports tous les 100 km ! Il vaudrait mieux renforcer quelques grands aéroports (dans la région, La Rochelle et Tours sont largement suffisants) et faciliter les rabattements par la route et le rail comme cela se fait à Roissy-CDG et Lyon-Saint-Exupéry (bientôt à Orly et peut être à Nantes-NDDL et Lille-Lesquin). Les avantages sont évidents : optimisation des de fonctionnement sur des plateformes aéroportuaires en quantité réduite, regroupement de vols favorisant l’apparition de la sur certaines lignes et impacts positifs diffusés au plus grand nombre grâce aux liaisons ferroviaires.

Voilà ce que c’est de commencer à mettre le doigt dans l’engrenage, ces gens n’ont de cesse de faire du chantage. Eh bien, cette fois, ne cédez pas et vous verrez bien s’ils mettent à exécution leurs paroles, car sinon, l’an prochain, ils remettront ça une nouvelle fois et il n’y a plus de fin. Ras-le-bol de tous ces demandeurs de déguisées et qui ensuite se barrent en laissant tout le monde sur le carreau.

Comment les collectivités locales de la Vienne, y compris la région Poitou-Charentes ont pu en arriver là ? A savoir se faire racketter chaque année et toujours de plus en plus par une entreprise privée. Je trouve inacceptable que de l’ soit ainsi dépensé. Maintenant qu’elles sont au pied du mur, elles voudraient taxer les Deux-Sèvres ? Mais quelle honte. Je ne comprendrai pas que le conseil général des Deux-Sèvres donne une à l’aéroport de Poitiers alors qu’il a participé il y plusieurs années à la fermeture de la tour de l’aérodrome de Niort en ne donnant plus d’ et coupant par là même le département des Deux-Sèvres en général et la ville de Niort en , des capitales européennes. Si toutefois l’aéroport de Poitiers est déficitaire en permanence sans les financières des collectivités locales, il n’a qu’à être fermé.

source: www.lanouvellerepublique.fr

Publié par Rédaction le 1/12/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Par HENRI VARAUD, le 03/12/2009

Ne pleurez pas! Vous savez quoi faire aux prochaines régionales en Charentes-Poitou, votez massivement pour Ségolène Royal et le P.S. qui n’ont qu’un mot à la bouche, augmenter les impots, car essayer de réduire le train de vie des élus, c’est bon pour les martiens.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.